LE POUVOIR DE LA BIENVEILLANCE

L'investissement du 21ème siècle
 
 
BoD E-Short (Verlag)
  • 1. Auflage
  • |
  • erschienen am 22. April 2020
  • |
  • 298 Seiten
 
E-Book | ePUB mit Wasserzeichen-DRM | Systemvoraussetzungen
978-2-322-21175-3 (ISBN)
 
Prenez garde ! Ce livre n'est pas à ranger au rang des utopiques ou des comptes Bisounours, c'est un livre qui pousse à la réflexion pratique du pouvoir de la Bienveillance au sein de nos vies et de nos organisations.

Le 22 Novembre 2019, Jean-Ange Lallican et quelques personnes motivées ont porté haut les couleurs de ce fabuleux sujet à Rennes, lors du plus grand colloque national sur la Bienveillance - OhHappyBreizh (ohhappybreizh.fr).

Ce bouquin retrace l'intégralité des interventions de cet événement. L'ouvrage que nous vous proposons est donc très documenté, et contient de nombreuses références. Des réflexions de praticien(e)s, qui permettent de relever un défi assez rare : parvenir à présenter, sur une base professionnelle, des réflexions théoriques et des pratiques robustes, qui donneront l'envie de s'engager dans plus de Bienveillance.

Alors si vous avez envie de comprendre Comment et Pourquoi la Bienveillance est l'investissement du 21ème siècle, nous vous invitons à vous plonger dans les lignes savoureuses de la première édition des OhHappy !
1. Auflage
  • Französisch
  • 31,67 MB
978-2-322-21175-3 (9782322211753)
OhHappyBreizh est un colloque créé en Bretagne par le mouvement social France Solidaire et Bienveillante. Ce mouvement a été fondé par Jean-Ange Lallican afin de permettre au plus grand nombre de personnes conscientes des difficultés récurrentes de la malveillance et de la maltraitance, d'inverser cette tendance.

La Bretagne a été la première des régions à installer ce type de colloque. D'autres ont souhaité en réaliser un dans leur territoire en 2020 et les années suivantes. C'est une volonté de pouvoir permettre à certains talents et esprits de la bienveillance de produire et coproduire un colloque qui puisse donner l'envie et l'engagement d'une France plus solidaire et bienveillante.

Pour en savoir plus sur l'organisation OhHappyBreizh nous vous invitons à visiter notre site internet : ohhappybreizh.fr





Remerciement à mon ami Frédéric Pasquier dont la peinture nous a guidé dans le choix des couleurs pour notre colloque OhHappyBreizh






Couverture : ©

ISBN 978-2-32-221175-3

Le Code de la propriété intellectuelle n'autorisant, aux termes de l'article L. 122-5, 2° et 3° a), d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de Ies auteur(e)s ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (art. L. 122-4).

Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.





Fondateur du colloque OhHappyBreizh
Jean-Ange Lallican



Les remerciements


Je voudrais tout d'abord remercier toute une équipe d'intervenantes, d'intervenants et de bénévoles , qui nous a donnée des frissons lors de ce premier colloque OhHappyBreizh. Des personnes investies qui ont participées à cet élan fantastique de ce premier colloque OhHappy en région.

La Bretagne a été la première des régions à installer ce type de colloque, d'autres ont souhaité en réaliser un dans leur territoire en 2020 et les années suivantes. C'est une volonté de pouvoir permettre à certains talents et bons esprits de la bienveillance de produire et coproduire un colloque qui puisse donner l'envie et l'engagement d'une France plus solidaire et plus bienveillante.

Je remercie les bénévoles qui ont su apporter toute leur gentillesse, leur savoir-faire dans l'accueil, l'accompagnement et le service tout au long de cette journée marathon de plus de 12 heures.

Nous en avons tous retiré des enseignements qui nous serviront à construire les prochains colloques en région et aussi une seconde édition en Bretagne. J'espère que vous apprécierez la richesse des propos de tous nos intervenant(e)s. Ils vous les offrent généreusement, afin que vous ayez une prolongation des propos qui ont été portés à votre connaissance le jour du colloque.

Je vous souhaite une très bonne lecture. Au plaisir de vous retrouver pour la seconde édition de OhHappyBreizh en 2020 et aussi dans les autres régions.


Avant-propos


L'ouvrage que vous avez entre les mains est très documenté, et contient de nombreuses références. Des réflexions de praticien(e)s, qui permettent de relever un défi assez rare : parvenir à présenter, sur une base professionnelle, des réflexions théoriques et des pratiques robustes, qui donneront l'envie de s'engager dans plus de bienveillance.


Nous avons souvent entendu contrecarrer le management bienveillant par certains, qui l'ont aussi rangé au rayon de l'utopie.

C'est pourquoi j'ai fondé le mouvement social France Solidaire et Bienveillante pour permettre au plus grand nombre de personnes conscientes des difficultés récurrentes de la malveillance et de la maltraitance, d'inverser cette tendance.

Avec quelques personnes motivées nous avons mis en place ce premier colloque national sur la bienveillance en région Bretagne. D'autres régions ont souhaité qu'un colloque soit réalisé aussi sur leur territoire, afin de créer un élan positif et redonner de l'engagement solidaire. Nous allons finaliser la construction du premier colloque et nous aurons besoin de vous pour que cette première soit une réussite. L'association qui soutient France Solidaire et Bienveillante a inscrit dans ses projets de créer un conseil scientifique pour encourager la recherche, nourrir une chaire sur le management humaniste, aider les initiatives, créer la semaine de la bienveillance partout en France. Nous allons ensemble construire la VEM de ce projet. Nous avons la Volonté nourrie par le sens, l' Energie boostée par le positivisme et la Motivation, un motif d'agir et de se mettre en action.


Alors utopie ou uchronie, après ce premier colloque ?

Ce n'est pas une utopie, juste peut être une uchronie. Soit nous sommes en avance sur une tendance en plein développement, soit nous sommes dans cette uchronie qui nous fait dire ce qu'aurait pu être notre monde, si seulement nous avions pensé à plus de bienveillance envers notre planète, entre les concitoyens du monde, dont nous faisons partie.

Notre société bouge, tout se transforme, et la relation sociale qu'en est-il ? Sur ce point nos réflexions et nos actions sont un peu timides pour ne pas dire autre chose. Pour autant, avec le réapprentissage de certaines relations, je suis persuadé que nous pouvons donner un autre élan au monde qui est le nôtre. Cela veut dire plus d'attention à notre environnement, plus d'attention aux autres, à ce qui les fait réagir, voire re agir.

Les êtres humains ont juste besoin de confiance, nourrie par le sens, le sens que chacun met à bien faire, à faire mieux pour le collectif. Toutefois, restons vigilants sur certaines expressions et courants qui dénaturent les véritables intentions du management bienveillant. Certains pseudo conseils pervertissent l'approche de la bienveillance dans l'entreprise et ceci est tout à fait condamnable.

 

Quel chemin devons-nous emprunter, pour donner un coup de pouce à nos environnements ?

Très certainement celui de l'authenticité et de la sincérité dans nos actions . Il y en a assez de ces faux semblants, de ces hypocrisies collectives et de ces jugements de valeurs. Il est temps pour nous de retrouver ce bon sens « paysan », cette cohérence de vie entre nous. Retenons que nous, les humains, nous sommes seulement des passagers d'un monde qui mérite que l'on soit plus respectueux envers lui. Ce respect commence par la mise en place de comportements plus bienveillants envers nous-mêmes, envers la nature toute entière. Cette bienveillance n'est pas naïve, elle nous rappelle simplement à nos valeurs, au partage entre nous.

Les plus jeunes nous interpellent de plus en plus sur ces sujets. Quel monde, quel héritage allons-nous leur laisser ? Avons-nous le droit de poursuivre nos pratiques consommatrices, sans réfléchir aux conséquences sur l'humain, sur nos environnements ? Non a priori, aussi pour avancer le plus sereinement, nous devons nourrir le dialogue, entre les plus et les moins nantis, quel que soit le domaine. J'ai rencontré plus d'une centaine d'étudiants en ce début d'année universitaire, ils sont tous unanimes, nous voulons une société plus soucieuse des personnes et de leurs environnements.


Et dans l'entreprise ?

Je suis assez stupéfait de constater que dans le monde de l'entreprise, nous piétinions encore sur certaines de nos démarches humanistes... Les uns et les autres sommes arc-boutés sur des prérogatives ( pouvoirs, privilèges.) figées. Il est inéluctable qu'à l'avenir nous travaillerons moins et mieux. Notamment grâce à la robotisation, même si ce n'est pas généralisable à tous les secteurs.

Quoi qu'il en soit, le mieux viendra de notre volonté commune à donner et se donner plus d'autonomie dans le travail. Ce ne sera pas facile pour tout le monde, aussi il nous faudra réapprendre à faire confiance, à se faire confiance . De fait les dirigeants et les managers devront développer leur délégation, en accordant plus de confiance, plus de bienveillance. Et vous me direz, le lien de subordination dans tout cela ? Il est contractuel et lie le salarié à son entreprise et n'est pas remis en cause. Seule la façon de travailler est revue, accordant plus d'agilité au salarié dans un contexte collectif déterminé et approuvé par tous. Prenons le temps de construire ces nouvelles relations, avant de confronter l'organisation à de nombreux soucis liés à la précipitation.

Plutôt que de condamner trop vite les démarches bienveillantes, en traitant négativement les porteurs de celles-ci de « bisounours », il serait intéressant de mesurer ce qu'elles ou ils apportent à la transformation de nos environnements. Je reconnais que certaines intentions conduites en entreprise, comme l'installation de babyfoot et autres démarches « placébo » n'ont pas apporté à la crédibilité de la bienveillance en entreprise. Je ne parle pas non plus de bonheur au travail, car cette notion de bonheur au travail est trop liée aux perceptions individuelles. Pour autant, la bienveillance apportée au sein de l'entreprise favorise le mieux-être au travail , vous savez, ces attitudes et comportements qui apportent de meilleures relations et contribuent à un meilleur résultat individuel et collectif. Notre société et nos entreprises ont besoin de transformations plus...

Dateiformat: ePUB
Kopierschutz: Wasserzeichen-DRM (Digital Rights Management)

Systemvoraussetzungen:

Computer (Windows; MacOS X; Linux): Verwenden Sie eine Lese-Software, die das Dateiformat EPUB verarbeiten kann: z.B. Adobe Digital Editions oder FBReader - beide kostenlos (siehe E-Book Hilfe).

Tablet/Smartphone (Android; iOS): Installieren Sie bereits vor dem Download die kostenlose App Adobe Digital Editions (siehe E-Book Hilfe).

E-Book-Reader: Bookeen, Kobo, Pocketbook, Sony, Tolino u.v.a.m. (nicht Kindle)

Das Dateiformat ePUB ist sehr gut für Romane und Sachbücher geeignet - also für "fließenden" Text ohne komplexes Layout. Bei E-Readern oder Smartphones passt sich der Zeilen- und Seitenumbruch automatisch den kleinen Displays an. Mit Wasserzeichen-DRM wird hier ein "weicher" Kopierschutz verwendet. Daher ist technisch zwar alles möglich - sogar eine unzulässige Weitergabe. Aber an sichtbaren und unsichtbaren Stellen wird der Käufer des E-Books als Wasserzeichen hinterlegt, sodass im Falle eines Missbrauchs die Spur zurückverfolgt werden kann.

Weitere Informationen finden Sie in unserer E-Book Hilfe.


Download (sofort verfügbar)

14,99 €
inkl. 5% MwSt.
Download / Einzel-Lizenz
ePUB mit Wasserzeichen-DRM
siehe Systemvoraussetzungen
E-Book bestellen