Usagers Cursifs

 
 
Books on Demand (Verlag)
  • 1. Auflage
  • |
  • erschienen am 14. Mai 2020
  • |
  • 234 Seiten
 
E-Book | ePUB ohne DRM | Systemvoraussetzungen
978-2-322-22691-7 (ISBN)
 
Ces documents sont parvenus à infiltrer nos mémoires
physique et virtuelle.
Une contrainte: Imprimez nos/vos
Futurs, Présents, Passés.
Il est probable que nous ayons à faire à des sources multivers.
1. Auflage
  • Französisch
  • 0,44 MB
978-2-322-22691-7 (9782322226917)
weitere Ausgaben werden ermittelt
Formateur, entrepreneur et enseignant.
La réalité confrontée à l'imagination.

1 L.A.


Mon nom est Lienty Arnaud. Bien sûr ce n'est pas mon vrai nom. Comme tous les désincarnés j'ai depuis longtemps oublié mon vrai nom. En fait je ne veux plus m'en souvenir. Maintenant et ici, tout le monde m'appelle L.A.

Cela s'est passé il y a plus de dix ans.

Je me trouvais devant une table avec une bande de fêtards qui riaient à ne plus pouvoir fermer la bouche pour mastiquer les aliments. Cela n'avait pas d'importance car ils étaient tous virtuels. Moi seul, j'étais réel et je faisais mon dernier repas avant d'être éliminé. Je savais ce qui m'attendait et je crois que j'avais décidé de ne plus courir comme Lin O'ventura dans un très vieux film du plat. Il allait être exécuté mais il a couru au dernier moment et a été sauvé. Moi je ne courrai pas. De toute façon je n'ai plus mes jambes en dessous des genoux. Les surveillants exécuteurs sont déguisés en clowns. Leur bouche s'ouvre en un sourictus jaune et rouge d'une joie triste infinie. Quand j'aurai terminé le dessert et pris un dernier café, ils déverrouilleront les freins de ma chaise et me laisseront rouler à l'intérieur du tunnel en pente qui me projettera directement dans le crématorium qui alimente en chauffage les résidences des Gédés.

Je ne prends pas le dessert, ce n'est pas quand je vais en finir avec la petite vie que j'avais quelque peu prolongée, que je vais commencer à aimer les brioches au chocolat. Mes clowns après avoir ingurgité mon dessert ont commandé le café final.

Le café est apporté par deux serveuses juchées sur des rollers avec leur mini-tablier blanc, plateau et petite cuiller, sucre et lait en poudre. Elles me regardent et me font un clin d'oil que je prends pour une ultime provocation. Les clowns les reluquent avec envie. Une d'elles est petite avec des grands cheveux châtains et des yeux rieurs, l'autre est un sosie de la princesse Leia avec une couleur de peau quelque peu plus foncée. Le temps que je reconnaisse Katarina et Amindala, elles se sont déjà emparées de ma chaise roulante et me poussent à une vitesse ahurissante dans le sens opposé du couloir en pente.

Les clowns n'ont pas eu le temps de dégainer assez vite leur fulgurants et les convives ont immédiatement disparu, réintégrant leur virtualité. Je ne me suis pas rendu compte de ce qui s'est passé ensuite car Katarina m'a violemment frappé à la tête et j'ai à peine pu percevoir qu'Amindala s'emparait de moi façon récupération de cadavre.

Je n'avais pas le sentiment d'être réveillé et pourtant je n'étais plus endormi. Je ne parvenais pas à maîtriser mes pensées, elles vagabondaient en des lieux de mon passé que j'avais essayé d'oublier. À quarante ans j'avais encore trois mois avant de me présenter à l'éliminateur afin de purifier la terre de ma présence. Moi je croyais que j'étais encore utile, j'avais réussi à échapper aux purges contre les intellocrasseux et je crois que j'étais un des rares humains qui savait encore écrire.

J'ai vécu dans la clandestinité pendant presque deux ans avant que notre groupe se fasse piéger en cherchant à manger. J'ai perdu un pied dans un piège à loup. Drôle de nom, piège à loup, car il n'y a plus de loup depuis longtemps et les jeunes générations ne savent pas qu'un loup était un animal, et pensent que c'est un masque qui cache une partie du visage des Gédés.

La milice m'a coupé le pied pour me délivrer en faisant attention de ne pas abîmer les orteils. Les miliciens avaient manifestement une commande urgente. Je n'ai pas été abattu immédiatement. C'est parce qu'un Gédé avait besoin de l'autre tibia. Il m'a gardé en soins jusqu'à ce qu'il soit certain que la greffe soit réussie, ensuite il m'a fait remettre, en remerciement et par charité, aux services de l'éliminateur.

J'ai eu tout à coup un sourire de joie. Je venais de penser à Katarina et Amindala. Elles ont réussi à échapper à la milice. Elles faisaient partie du groupe clandestin avec lequel je survivais. Je n'avais strictement rien pour écrire alors je faisais comme les anciens et je racontais ce que je savais sous forme d'histoires.

Je parlais six heures et je construisais mes histoires le reste du temps. Je ne consacrais pas de temps à la vie collective excepté la chasse aux aliments qui étaient absolument vitaux pour le groupe. Je sais que certains venaient de loin pour écouter mes histoires. Je sais que plus ma réputation progresse, plus mes chances de survie diminuent. Ma tête fut mise à prix. L'individu qui donnerait une information permettant de me retrouver et, mieux me capturerait, gagnerait d'un à cinq ans de vie. Exorbitant. Le plus drôle, c'est que personne ne savait que l'homme qui a perdu ses jambes était moi et personne n'a gagné d'années de vie supplémentaire.

À ce moment précis en pensant à mes ex-jambes, j'ai senti une douleur lancinante aux jambes que je n'avais plus. Il a fallu du temps pour que je m'interroge sur ce que cela signifiait et je me suis assis sur le lit de camp pour tâter mes jambes. Et j'ai tâté mes jambes. Longtemps plus tard Katarina m'a expliqué. Les Usagers Cursifs ont organisé ma récupération pour que je puisse écrire. Les U.C. ont décidé de laisser des traces de leur passage et de transmettre à leurs descendants les histoires que je dois leur écrire.

C'est leur association avec un sous-groupe de nano-bio-chirurgiens dissidents qui a fait de moi ce que je suis maintenant. Trois quarts « homme » et un quart « machine ». Dans ma « vie précédente » j'ai réussi un acte dont je suis très fier. J'ai caché dans un lieu que personne n'a pu retrouver, et je ne donnerai aucun indice, la collection absolument entière de « La compagnie des glaces » de G.J. Arnaud. Les soixante-deux volumes initiaux et les onze et vingt-trois volumes ultérieurs. J'ai décidé avec mes nouvelles jambes de prendre le nom de Lienty Arnaud. Comprenne qui pourra. Je suis donc devenu L.A. en interne au groupe et U.C.L.A. pour les externes.

Amindala m'a précisé pendant qu'elle m'aidait lors de ma rééducation physique que si j'avais des jambes, c'est pour mieux écrire. Il est prévisible que nous devrons fuir régulièrement et je ne peux pas être un fardeau pour les U.C. en fuite. J'ai reçu un conditionnement mental pour sauver ma peau et ma vie quoi qu'il arrive. C'est la priorité absolue et on m'a bien fait comprendre que je n'aurai pas le choix car les nanotechnologies implantées dans mon corps prendront le pouvoir immédiatement et feront ce qu'elles ont à faire malgré moi.

Le langage Suglo n'a pas besoin de mot à proprement dit, il ne s'exprime et ne se développe qu'avec des images. Les désastres successifs des méthodes globales et semi-globales avaient entraîné des réactions ponctuelles, mais assez rapidement les Gédés ont réussi à imposer, avec l'aide de la supra nationale alimentaire Mac Nodal, un langage universel. Le Super Global fabriqué uniquement avec des images. Il permet toutes les formations scientifiques par neurotransmission mais pas le littéraire car les psychotropes supports n'ont jamais pu être compatibles avec les neurotropes. Des centaines de milliers de cobayes ont été sacrifiées sans succès. Principalement les candidats à la retraite lointaine que l'on envoyait à l'autre bout du monde pour profiter de leurs économies et que l'on enfermait dans des centres de repos concentrationnaires où ils servaient à grande échelle de sujets d'expériences. Pas de littéraire, donc plus de mots ni de langage conceptuel ni abstraction.

L'ensemble des supra nationales a formé des troupeaux entiers de jeunes gens entièrement dévoués à leur cause parce que d'une incapacité absolue à la moindre rébellion. Cela n'aurait de toute façon servi à rien car aucune autre supra nationale ne les aurait pris en charge puisque leur langage n'était pas suffisamment adapté à leurs besoins.

Les Gédés ont alors mis en place les éliminateurs et pour pallier avec certitude à la surpopu-paupérisation décidé que...

Dateiformat: ePUB
Kopierschutz: ohne DRM (Digital Rights Management)

Systemvoraussetzungen:

Computer (Windows; MacOS X; Linux): Verwenden Sie eine Lese-Software, die das Dateiformat EPUB verarbeiten kann: z.B. Adobe Digital Editions oder FBReader - beide kostenlos (siehe E-Book Hilfe).

Tablet/Smartphone (Android; iOS): Installieren Sie bereits vor dem Download die kostenlose App Adobe Digital Editions (siehe E-Book Hilfe).

E-Book-Reader: Bookeen, Kobo, Pocketbook, Sony, Tolino u.v.a.m. (nicht Kindle)

Das Dateiformat ePUB ist sehr gut für Romane und Sachbücher geeignet - also für "glatten" Text ohne komplexes Layout. Bei E-Readern oder Smartphones passt sich der Zeilen- und Seitenumbruch automatisch den kleinen Displays an. Ein Kopierschutz bzw. Digital Rights Management wird bei diesem E-Book nicht eingesetzt.

Weitere Informationen finden Sie in unserer E-Book Hilfe.


Download (sofort verfügbar)

8,49 €
inkl. 5% MwSt.
Download / Einzel-Lizenz
ePUB ohne DRM
siehe Systemvoraussetzungen
E-Book bestellen